Pour les élèves de BTS ACSE et Productions Animales 

Le challenge France Terre de Lait des lycées agricoles

une expérience pédagogique inédite sur le terrain

Le challenge France Terre de Lait des lycées agricoles est destiné aux étudiants de première année en BTS ACSE ou PA. Il s’articule autour d’une exploitation laitière choisie par les élèves et leur professeur tuteur. Le challenge s’illustrera par un dossier rédigé par les étudiants qui met en lumière une action permettant de pérenniser l’exploitation choisie. Cette action peut porter sur une multitude de champ d’action : système fourrager, mécanisation, main d’œuvre, génétique, technique de récolte, aménagement bâtiment…

Toutes les questions et réponses sur le challenge

Le challenge France Terre de Lait,

un exercice grandeur nature !

Le challenge France Terre de Lait consiste à faire réfléchir et s’investir un groupe d’étudiants autour d’une exploitation laitière pour mettre en avant une action mise en place par l’éleveur (installation, technique particulière…), rendant sa ferme plus pérenne et durable. Dans cet exercice pédagogique de terrain, les étudiants vont pouvoir observer et analyser en quoi cette action s’inscrit dans la démarche de responsabilité sociétale « France Terre de Lait ».

Ouverts à tous les élèves de BTS ACSE et Productions Animales (formation initiale ou apprentissage)

Le challenge France Terre de Lait s’adresse aux étudiants BTSA (ACSE et Productions Animales) en 1ère année de formation. Chaque établissement souhaitant participer doit constituer une équipe d’élèves (de 2 à 4 participants) qui s’associera à une exploitation laitière support pour étudier l’action mise en oeuvre. Le choix de la ferme laitière revient à chaque lycée ainsi qu’aux étudiants. Cette équipe d’étudiants est encadrée par un professeur référent de son établissement.

Deux phases décisives 

Le challenge France Terre de Lait s’illustre, dans un premier temps par un dossier écrit (plan et parties spécifiques à respecter) ; Chaque lycée souhaitant participer peut présenter une seule équipe par filière (ACSE ou PA). Deux équipes d’étudiants maximum par lycée peuvent donc participer au Challenge.

Chaque équipe devra soutenir oralement son dossier lors de la finale à Paris, permettant ainsi de départager les établissements.

Un challenge 100% gagnant

Les 40 établissements participant se verront dédommager pour leur participation à hauteur de 500 euros par lycée sous conditions.


Un kit sera offert à chaque établissement pour faciliter leur participation au challenge ; ce kit comprend entre autre « l’économie laitière en chiffres » ainsi que le dossier d’information France Terre de Lait.


A l’issue des sélections, 5 équipes seront finalistes et leurs établissements recevront une récompense qui s’échelonnera de 750 à 2500 euros du cinquième au premier prix.

Ils ont participé au challenge !

Un moment de partage et d’échanges

constructifs entre les étudiants et les enseignants.

Catherine Souquet

Enseignante Zootechnie au Lycée Agricole de Pamiers

Ce challenge a permis aux étudiants de 1ère année une immersion dans le monde professionnel laitier, en les sensibilisant ainsi aux difficultés d’une exploitation agricole et aux stratégies qui peuvent être mises en oeuvre par les éleveurs pour les surmonter.

Martial Le Page

Responsable BTSA ACSE Lycée Les Vergers 

chargé de la gestion de l’entreprise Dol de Bretagne

Il n’y a rien de plus dynamique

que de faire participer la nouvelle

génération dans la promotion d’une filière.

Nathalie Labonne

Enseignante au Lycée Terre Nouvelle de Marvejols

Toutes les questions et réponses sur le challenge

Comment participer ?

Pour participer, chaque lycée doit constituer une équipe de 2 à 4 étudiants accompagnée par un professeur tuteur qui valide l’inscription en ligne et accompagnera les étudiants tout au long du challenge. Si le lycée possède les 2 filières (ACSE et PA), il peut inscrire 2 équipes.


Les inscriptions se font en ligne du 2 au 30 novembre 2020 et seuls les 40 premières inscriptions seront retenues.


Un mail de confirmation du Cniel validera votre inscription.


La dotation

Le challenge France Terre de Lait récompensera les établissements des 5 meilleures équipes sélectionnées par un jury sur l’ensemble des lycées participants. Les cinq lycées gagnants se verront attribuer une récompense dégressive selon leur classement au podium :

Premier prix : 2500 euros

Deuxième prix : 2000 euros

Troisième prix : 1500 euros

Quatrième prix : 1000 euros

Cinquième prix : 750 euros

Calendrier du challenge France Terre de Lait

Les dates clés

Novembre 2020

2 - 30 novembre

Inscription en ligne

Clôture des inscriptions au 40ème lycée

Mars 2021

31 mars

Remise des dossiers

Du 1er décembre au 31 mars chaque lycée travaillera à la rédaction du dossier écrit ; ce dernier doit être envoyé par mail (en pdf) à l’adresse challenge@franceterredelait.fr

avant le 31 mars minuit. 

Avril 2021

29 avril

Finale

La soutenance orale se déroulera fin avril à Paris et c’est à l’issue de celle-ci que l’on connaîtra les 5 lycées gagnants. Chaque lycée participant recevra début avril une invitation à cette journée avec les modalités pratiques.

Un challenge 100% gagnant

S'inscrire au challenge

Pour vous inscrire veuillez renseigner les champs obligatoires ci-dessous. 

Attention le champ professeur associé est incontournable pour valider votre inscription.

Pour la soutenance en avril 2021

Le jury

5 jurys composés de professionnels de la filière laitière (éleveurs, conseillers laitiers, techniciens, chercheurs…) vont se répartir les 40 dossiers. Chaque jury jugera 8 dossiers et les auditionnera à l’oral ; il retiendra le meilleur à l’issue de la moyenne des notes obtenues à l’écrit et à l’oral.


En milieu de journée on connaîtra les 5 lycées finalistes.


En fin de journée, le jury final va se regrouper pour auditionner les 5 finalistes à l’issue de laquelle on connaîtra le lycée gagnant du « challenge France Terre de Lait des lycées agricoles ».


Les organisateurs

Le challenge France Terre de Lait des lycées agricoles est organisé et encadré par le Cniel, l’interprofession de la filière laitière, et sous le haut patronage de la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche.

Le Cniel

Le Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière est l’Interprofession qui réunit l’ensemble des acteurs de la filière laitière : les éleveurs laitiers, les coopératives et industriels laitiers, ainsi que les acteurs de la grande distribution, du commerce et de la restauration collective. Association (loi 1901) reconnue par les pouvoirs publics français et européens, le Cniel est un lieu d’échanges entre les acteurs de la filière, de concertation et de débat intégrant les réalités du monde professionnel et les attentes et préférences des consommateurs-citoyens et de la société civile. Le Cniel a également pour mission et vocation de mettre à disposition à l’ensemble des publics des informations fiables, sourcées et étayées scientifiquement sur la filière laitière et les produits laitiers (qualité du lait, données économiques et de marché, modes de production, informations nutritionnelles etc.).

France Terre de Lait : une démarche de progrès collective et durable


France Terre De Lait est la signature qui garantit pour chaque litre de lait et chaque produit laitier français son origine France, le haut standard de qualité de la filière laitière française et le savoir-faire de chacun de ses acteurs. La démarche France Terre De Lait incarne la volonté des acteurs à intégrer les enjeux économiques, sociaux et sociétaux au cœur de la stratégie de développement durable de la filière. Cette démarche de progrès se décline en 4 axes de performances et incarne les priorités du secteur.


Avec France Terre De Lait, la filière formalise la volonté de s’améliorer, ensemble. Cette démarche incarne et valorise l’excellence de toute la filière laitière, que ce soit en France comme à l’international.

Sous le haut Patronage de la Direction Générale de l'Enseignement et de la Recherche (DGER)

La direction générale de l'enseignement et de la recherche met en œuvre la politique en matière d'enseignement agricole et de formation continue et participe à la définition et à l'animation de la politique en matière de recherche agronomique, biotechnologique et vétérinaire. La Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) définit et anime la politique de recherche, d’innovation et de développement dans le champ de compétences du ministère. Elle soutient l’innovation, notamment à travers la coordination du plan national de développement agricole et rural, financé par le Compte d’affectation spéciale Développement agricole et rural et la mobilisation des établissements d’enseignement agricole, des organismes de recherche et des instituts techniques agricoles et agro-industriels. Elle veille à l’intégration de ces derniers dans la stratégie nationale de recherche et dans l’espace européen de recherche.

L’enseignement agricole forme à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, de la nature, du végétal, de la forêt et du bois… Mieux faire connaître l’étendue de ces métiers et les perspectives d’emplois qu’offrent ces filières, c'est l'enjeu du nouveau slogan de l'enseignement agricole, « L'aventure du vivant ».